Sac à dos pour Saint Jacques

Temps de lecture : 2 minutes

Un sac à dos pour Saint Jacques de Compostelle, d’accord. Mais que mettre à l’intérieur ? En partant deux mois sur les chemins qui mènent à la ville sainte, j’ai du penser mon sac de manière légère. En effet, deux mois durant, le port du sac implique un effort conséquent, qu’il est possible de maîtriser si l’on emporte avec soit le strict minimum.

Sac à dos

Mes précédentes expériences, en France et en Norvège notamment, m’ont appris différencier l’utile du futile. A la différence des randonneurs ultra légers, je ne visais pas un sac inférieur à 8 kilogrammes, mais un sac confortable dans lequel je puisse emporter ce qui me semble essentiel. Sur ce point, je pense avoir réussi puisque après deux mois de marche, mon sac qui avoisine les 12 kilogrammes n’a quasiment pas bougé, et mon dos ne s’en est pas plein pour autant.

Dans les faits, je me suis posé la question suivante : si je dois vivre plusieurs jours dehors, quels sont les objets essentiels que je dois emporter avec moi ? J’ai pensé à sept catégories dans lesquelles, en fonction du matériel que je possédais déjà, je devais être le plus économe (en grammage) possible :

  1. Cuisine : je compte manger dehors, et je veux manger chaud, quelque soit le moment et l’endroit,
  2. Documents : outre les documents essentiels (papiers d’identité par exemple), je me permets d’emporter quelques éléments supplémentaires comme un guide et un carnet de note,
  3. Dodo : je veux pouvoir être complétement autonome, faire une sieste ou passer une belle nuit, quelque soit le moment et l’endroit,
  4. Électronique : je dois pouvoir charger mon téléphone, quelque soit la situation,
  5. Équipement : ce que je vais porter sur le dos, et qui ne rentre pas dans les autres catégories,
  6. Toilette & soins : parce que l’hygiène est un élément fondamental,
  7. Vêtements : je veux être en mesure de braver toutes les températures, chaudes comme froides.

Je tiens à rappeler que la composition de mon sac à dos pour Saint Jacques est exhaustive, et qu’elle ne correspond à aucun autre sac à dos croisé sur les chemins. Libre à vous de trouver la formule qui vous correspond, tant que la formule choisie vous apporte confort au quotidien.

Composition du sac

A cette composition, je tiens à ajouter deux commentaires :

  1. Les 3180 grammes de mon sac à dos : le poids de mon sac à dos peut en surprendre plus d’un. Je le conçois. En effet, dans cette gamme, le poids moyen est proche des 2 kilogrammes, plaçant mon sac largement presque hors catégorie. Néanmoins, j’ai préféré ce sac à d’autre pour sa solidité, sa flexibilité, et surtout ses mousses confortables placées aux hanches et aux omoplates.
  2. Les 1400 grammes de mon sac de couchage : j’aurais pu prendre un sac de couchage plus léger certes. Mais la nuit tombée, si les températures se font fraiches, le confort qu’offre le duvet est inégalable, à un tel point que je n’envisage pas une autre vie sans ce sac de couchage !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.