10/10

đź“… Saint Jacques de Compostelle – Journal de bord – 10/10

đź“Ť Bergouey-Vieillenave – Chapelle de Soyarza
🥾 20.5
⏱️ 07:30
🌡️ Soleil
⛺ Bivouac à la Chapelle de Soyarza
đź“‹ DĂ©tail des Ă©tapes

Une fois encore, je comprends que je ne suis pas du matin. Les quĂ©bĂ©cois, avec qui je partage la chambre, se lèvent une bonne heure avant moi et, dans leur tumulte, me rĂ©veille. Il est 08 heures. Mais Ă  l’instar de ce matin Ă  Brioux, Claudette m’a laissĂ© un cafĂ© bien chaud dans la cafetière. Quel bonheur.

Le temps pour la journée s’est amélioré. Les averses ont laissé place à un ciel dégagé. Mon tendon ne me lance plus. Je n’ai plus qu’une chose à faire, avancer. La route jusque Saint Palais (étape pour ma pause déjeuner) est agréable. Les paysages changent peu par rapport à la veille, mais le beau temps les rend bien plus appréciables. En observant les milans qui survolent les champs voisins au chemin, je m’égare et me retrouve au bout d’un sentier. Le propriétaire de la maison face à moi sort de chez lui, sourire accroché au visage, et s’approche de moi.

Un café ?

C’est probablement le vingtième café qu’on me propose depuis ce matin. C’est sympa, mais j’ai le cœur qui commence à battre un peu trop vite. Je décline poliment sa proposition en lui expliquant qu’il me reste une vingtaine de kilomètres à parcourir avant la fin de la journée et que je ne veux pas perdre trop de temps. Il comprend, m’indique la route à prendre, et je repars de plus belle.

Saint Palais est un village charmant. Surtout son Carrefour Market et le saucisson de pays Ă  3.50 euros qu’il ont en rayon. Je m’installe rapidement sur un banc en centre-ville oĂą je croise Ă  nouveau les quĂ©bĂ©cois. Nous discutons et lorsque j’entame mon dĂ©jeuner, ils reprennent la route. 

Vers 16 heures, j’atteins la chapelle Soyarza, perchée au sommet d’une colline, qui m’offre une vue sans précédent sur les Pyrénées. Alors que j’avais prévu un bivouac cinq kilomètres plus loin dans l’église d’Ostabat, je préfère finalement une nuit à la belle étoile au pied de la chapelle. La vue, le point d’eau dont dispose la chapelle, ainsi que le beau temps sont clairement les éléments qui me font changer d’avis. 

Dans la soirée, j’ai l’occasion d’assister à un coucher de soleil particulièrement sympathique, par ailleurs animé par le passage de pèlerins ou de coureurs à pieds. Avec le recul, cette nuit est sans aucun doute dans le top 5 de mes nuits en bivouac.

Coucher de soleil depuis la Chapelle de Soyarza

Un avis sur “10/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.