En route pour une grande randonnée française

Le 9 avril dernier était prévu un départ de six mois pour les États-Unis d’Amériques. Le 9 avril dernier était prévu un départ pour l’exploration d’un très grand sentier de randonnée, le Continental Divide Trail, qui joint en 5000 kilomètres la frontière mexicaine à la frontière canadienne. Le 9 avril dernier, nous rentrions en pleine crise épidémique, impliquant un confinement et tout ce qui s’en suit. Le 9 avril dernier, je savais que ce projet tombait à l’eau. Sans réelle solution, je commençais malgré tout à songer à partir sur une grande randonnée, en France.

Bivouac de grande randonnée en France

A la conquêtes des Grandes Randonnées françaises

A la vue de la situation sanitaire en Europe, il m’apparait plus sage de prévoir une randonnée en France. L’idée se concentre sur la transformation des six mois que j’avais prévu pour explorer les USA en plusieurs mois pour explorer les lieux que je ne connais pas encore assez bien sur notre très cher territoire.

Dans ce nouveau périple, j’ai choisi une randonnée au départ du very centre de la France. Enfin, presque. Mon départ se fera de Clermont-Ferrand. Je prévois par la suite de gagner le sud de la France en passant par des parcs qui, je l’espère, pourront accueillir ma tente pour des nuits de bivouac. A défaut de ne pas pouvoir vivre un voyage en totale autonomie sur les sentiers américains, je me lance avec cette grande randonnée dans une expérience proche de l’autonomie complète. COVID oblige, je bannis limite les passages dans les troquets que je chéris tant ; je proscrits limite les nuits en auberges et autres hôtels de fortune (je me laisse néanmoins le luxe de prendre de temps à autres un emplacement de camping si la météo se veut trop capricieuse). À l’instar de mon périple jusque Saint Jacques de Compostelle, je prévois surtout de prendre le temps et de profiter des merveilles naturelles que j’aurais l’occasion de rencontrer.

Niveau nature, je ne trouverai pas d’égal aux parcs traversés par le Continental Divide Trail. Néanmoins, mon tracé empruntent des GR balisés qui pour la plus parts circulent dans certains de nos plus beaux parcs nationaux et régionaux, comme les Volcans d’Auvergne ou encore les Cévennes.

Enfin, c’est un trek que je veux collaboratif. Beaucoup relatent que les meilleurs souvenirs se dessinent à plusieurs. En ce sens, j’ouvre mon aventure à tous et chacun est en droit de se joindre à moi. Cette expérience implique peu de contraintes, surtout si les nuits à la belle étoile n’ont aucun secret pour vous. Le seul crédo de cette expédition se résume finalement à quelques mots : prendre son temps.

Itinéraire

📍 De Clermont-Ferrand à Salon-de-Provence
📈 Entre 600 et 700 kils
📅 Entre 30 et 40 jours
⛰ 6000 mètres de D+
🥾 4 itinéraires de Grande Randonnée, les GR 4, 465, 6 et 653A
🏞 3 parcs naturels régionaux, les Volcans d’Auvergne, l’Aubrac, et les Alpilles
🏞 1 parc naturel national, les Cévennes

Et la suite ?

Jeanne doit me rejoindre dans le sud pour que nous partions ensemble courant juillet sur le GR5, entre Nice et les Houches. Cette portion du GR qui traverse le Mercantour, le Queyras et la Vanoise représente surtout la porte d’entrée pour la Via Alpina, célèbre voie de randonnée qui parcourt les Alpes d’ouest en est sur quelques 5000 petits kilomètres. Rendez-vous en juillet/août pour une update à ce sujet.

2 commentaires sur « En route pour une grande randonnée française »

  1. Salut Simon,
    Vous serez quand dans le Queyras et la Vanoise ?

    Beau parcours, différent des US mais tu ne vas pas t’ennuyer 😉
    A+

    1. Salut Seb,
      A mon avis courant juillet. J’attends déjà d’atteindre le sud avant de définir notre parcours pour la seconde partie de l’été. Tu seras tenu au courant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.