18/09

Temps de lecture : 2 minutes

📅 Saint Jacques de Compostelle – Journal de bord – 18/09

📍 Lusignan – Saint Sauvant
🥾 11.2
⏱️ 03:30
🌡️ Soleil
⛺ Aire de camping car de Saint Sauvant

Plus que deux dodos avant de rejoindre Jeanne, ma bien aimée, dans la ville de Melle. Normalement, une journée m’aurait suffi. Mais Jeanne n’arrivant que dans deux jours, je préfère prendre mon temps. C’est ça aussi l’esprit sur les chemins qui mènent à Saint Jacques de Compostelle.

En matinée, je m’installe en terrasse à la boulangerie de Lusignan, à quelques mètres seulement de la halte jacquaire où je viens de passer la nuit. Je commande un grand café que je déguste avec un excellent croissant aux amandes. Sans aucun doute, les croissants aux amandes sont mes croissants préférés lorsqu’il s’agit de pratiquer une activité qui requiert de l’endurance. Comme le soleil caresse paisiblement mon visage, je décide finalement de rester ici jusque midi. Je profite par ailleurs du marché du village pour casser la croûte avant de repartir.

Je me remets à marcher en début d’après midi. Aujourd’hui, ce sera seulement 11 kilomètres. Cette petite distance, non négligeable pour mes ampoules, m’amène jusqu’à Saint Sauvant, un petit village dont le seul commerce n’est autre qu’un tabac/épicier/marchand de journaux. Je croise à nouveau Alexandre dans l’église. Il est en train de prier. Une fois la prière terminée, il me salue. Je le salue. Il m’explique d’un air sournois qu’il a passé la nuit avec deux filles. Pourquoi pas. 

Ce soir, c’est bivouac. Je m’installe en toute illégalité (THUG LIFE) sur l’aire de camping car de Saint Sauvant. Annoncé comme tel, ça n’a rien de sexy. Mais l’aire a le mérite de disposer d’eau courante pour la toilette et la cuisson du repas de ce soir (pâtes et sauce tomate).

Quand je viens à me coucher, il fait nuit noire. La lune n’a pas encore pointé le bout de son nez. De facto, la Voie lactée est d’autant plus belle. J’aperçois une étoile filante. Je fais le vœux de m’endormir rapidement. Il est 22 heures, c’est chose faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.